Maroua Infos REN

Bienvenue sur mon blog Le travail est la source de toute vertu.

  • Accueil
  • > Affaire Edel Apoula : Les documents qui mettent en cause la Fécafoot cause la Fécafoot

6 novembre, 2010

Affaire Edel Apoula : Les documents qui mettent en cause la Fécafoot cause la Fécafoot

Classé dans : — marouainforen @ 16:34

alt Enquête sur un faux passeport adressé à la Fédération française de football.

Depuis deux saisons, une affaire scabreuse oppose le Camerounais «Edel Apoula», au Français Nicolas Philibert. Ce dernier a-t-il été le mentor de l’actuel portier du Paris Saint-Germain?

 

«Oui», assure t-il. Nicolas Philibert jure la main sur le cœur qu’il s’est occupé du jeune Ambroise du temps où il évoluait dans Espoir Football club de Yaoundé. Edel Apoula  s’appelait alors …Ambroise Beyamena. Et ce jusqu’à son départ en Arménie dont il prendra d’ailleurs la nationalité et défendra les buts de la sélection nationale.

A l’époque, les deux hommes étaient, semble t-il, des compères.  Nicolas Philibert jouant tout à la fois les rôles de père et d’agent de joueur. Il affirme  lui avoir  prêté même de l’argent dans les temps difficiles : près de 23 millions de Fcfa. La preuve que «le père Nicolas» croit au talent de son « fils». Il rêve de récolter un jour les retombées d’une carrière qu’il entrevoit prometteuse.

Les choses se seraient gâtées quand Edel Apoula passe au club de la capitale française, le Paris Saint-Germain. Il affirme dès lors sa volonté de s’affranchir de la tutelle de son bienfaiteur. Surtout, il n’entend pas partager avec lui les fruits de son nouveau contrat et de son dur labeur. Etonnement et colère du Français qui menace de dénoncer l’usurpation d’identité qu’a faite Ambroise Beyamena, réincarné en Arménie  sous un nouveau nom, un nouvel âge, une  nouvelle personnalité.

Un passeport trafiqué
Ainsi naît «l’affaire Edel Apoula» qui a alimenté la chronique sportive en France, fait la une de journaux les plus cotés en sport et suscité de nombreuses enquêtes médiatiques au Cameroun. Elle est d’ailleurs loin d’être close aujourd’hui, puisque les dirigeants du club espagnol Fc Séville ont porté des réclamations et des réserves sur l’identité du gardien du Psg, lors de leur dernière opposition en Europa League.

Nicolas Philibert arrive au Cameroun en mai 2000. Il est d’ailleurs bien connu des milieux du football où il s’est fait de nombreux amis, les plus influents étant l’ancien secrétaire général de la Fécafoot, Atangana Mballa, l’actuel président de la ligue régionale de football du Centre, Luc Assamba et l’ancien médecin des Lions indomptables des années 90, Pr. Tsalla Mballa. C’est ce dernier qui lui conseille de devenir le manager d’Espoir Fc de Yaoundé, club de deuxième division de la province du Centre. Proposition acceptée de gaieté de cœur.
A la fin de la saison 2000, sous la direction du Français, Espoir Fc est qualifié pour le tournoi inter poules qui se dispute à Bamenda. Matip Ngom Parfait est le gardien de but titulaire du club représentant du Centre, Beyamena Ambroise est son remplaçant. Moungam Dagobert, qui participa à écrire la légende du Canon de Yaoundé dans les années 80, figure lui aussi dans l’effectif d’Espoir Fc, dans l’encadrement technique. L’aventure des inter-poules n’est pas concluante, mais  Beyamena tape dans l’œil du Tonnerre de Yaoundé, alors dirigé par Antoine Essomba Eyenga. Il rejoint les rangs du Tkc l’année d’après en qualité de gardien remplaçant.

Si Edel Apoula ne figure sur aucune tablette de la Fécafoot depuis 1998, année de signature de sa toute première licence de joueur, il est bien possible d’effectuer la traçabilité du nommé Beyamena Ambroise, qui connut quelques présélections de doublure chez les cadets en 2000, pour affronter la Namibie et chez les juniors où il fut convoqué en 2002, peu de temps avant son départ en Europe.
Pour conduire à son terme son dédoublement d’identité, nom de famille et âge, le mis en cause se serait assuré de solides soutiens au plus haut sommet  de la Fécafoot. Un faux passeport d’Apoula a été adressé à la Fédération française de Football (FFF) dans une procédure réglementaire d’appels de fonds adressés à tous les clubs employeurs de ce dernier. La FFF elle-même veut en savoir beaucoup plus sur ce dossier que l’écume que lui a servie sa presse. Sur la foi de ce passeport et d’autres documents dont Le Jour a obtenu copie, on peut dire que deux responsables de la Fecafoot ont joué un rôle capital dans le changement d’identité reproché au portier du PSG. Ce sont eux qui  lui auraient délivré le document qui atteste de son existence et de son passage dans les annales de la Fécafoot sous son patronyme d’emprunt. Et cela ne s’arrête pas là, puisque les deux responsables de la Fécafoot inscrivent sur le «passeport» du joueur des clubs fictifs auxquels doivent être reversées différentes primes de transfert relatives à son passage en Arménie et en France. C’est ainsi que, selon les documents établis à la Fécafoot pour justifier cette  nouvelle identité, les noms d’Espoir Fc de Yaoundé et du TKC ont été effacés, pour donner place à deux club fantoches : Puissance Avenir et Pwd de Kumba. Aucune mention n’est faite de la ville de résidence de Puissance Avenir club, ce qui ferme la porte à toute revendication éventuelle avec quelque autre club homonymique.
Conséquence : ni Espoir Fc, ni Tkc ou Pwd de Kumba ne  recevra le moindre kopeck du passage de ce joueur  dans leur rang. Notre enquête n’a pas pu établir dans quelles  poches ont échoué toutes les sommes d’argent déboursées par les clubs professionnels ayant employé Edel Apoula, conformément à la réglementation de la Fifa.

Flore Edimo

Laisser un commentaire

 

Culture Choc |
akdv |
Justice et liberté |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez PattCarbo
| Connaissez-vous vos droits ?
| wintershead