Maroua Infos REN

Bienvenue sur mon blog Le travail est la source de toute vertu.

  • Accueil
  • > bafang : Le corps d’un nouveau-né volé sur une moto

3 janvier, 2011

bafang : Le corps d’un nouveau-né volé sur une moto

Classé dans : — marouainforen @ 15:04

Il a été retrouvé au petit matin  après une nuit de battue.

C’est au petit matin de mardi 21 décembre 2010, que les habitants du quartier Pouango, lieu dit Tetam, à Bafang, ont découvert le cadavre d’un petit enfant de trois mois. Ils avaient passé la nuit à  tenter de retrouver cette dépouille, enlevée derrière une moto en plein cœur de la nuit.

La veille, vers 23h, le bébé d’un homme originaire de Koba, bourgade située à une demi-dizaine de kilomètres du centre de Bakou, est mort à la maison. « On ne garde pas le deuil de l’enfant », dit un adage en pays bamiléké. Alors le brave homme, après avoir consolé sa femme, a pris un sac de marché, dans lequel il a mis le corps sans vie de leur enfant. Puis il l’a attaché derrière son engin. Direction: le village, où un coup de téléphone avait déjà averti les siens sur le malheur qui est arrivé et où on l’attendait pour le rituel d’enterrement.

Arrivé au lieu dit Tetam, à la sortie de la ville vers Nkondjock, il s’est arrêté pour voir son beau-frère, Christophe Kameni, à qui il voulait faire part de la triste nouvelle. La maison est située à près de 300m de la route. La moto garée au carrefour, un passant a détaché le petit sac pour s’enfuir dans l’obscurité. A son retour, il constatera que le cadavre du bébé a disparu. La fouille commence. Jusqu’au petit matin, le quartier est parcouru d’un bout à l’autre, sans trace. Fatigué et énervé à la fois, dit-on, le père éprouvé rentrera chez lui. Vers sept heures, des enfants annoncent la trouvaille du corps d’un enfant, à 500 m du lieu de stationnement.

Au quartier Tetam, des gens jurent connaître l’auteur du coup de vol insolite, même s’ils refusent de le dénoncer. « Il connaît bien le père de l’enfant décédé. En portant le sac en pleine nuit, il pensait que c’était du gibier parce que le monsieur revient régulièrement du village avec de la viande de brousse », affirme Georges T., un résident du quartier qui a témoigné sur une radio locale.

Franklin Kamtche

Laisser un commentaire

 

Culture Choc |
akdv |
Justice et liberté |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez PattCarbo
| Connaissez-vous vos droits ?
| wintershead