Maroua Infos REN

Bienvenue sur mon blog Le travail est la source de toute vertu.

  • Accueil
  • > Les juifs de Beyrouth retrouveront bientôt leur synagogue

19 novembre, 2010

Les juifs de Beyrouth retrouveront bientôt leur synagogue

Classé dans : — marouainforen @ 23:26

Les juifs de Beyrouth retrouveront bientôt leur synagogue Maghen%201Vue générale de la synagogue Maghen Abraham, à Beyrouth. Photo publiée sur la page Facebook du groupe Beirut Maghen Abraham Synagogue.

Pays multiconfessionnel par excellence, le Liban compte 17 communautés musulmanes et chrétiennes, mais aussi une communauté juive qui, bien qu’elle soit la plus ancienne du pays, ne disposait plus de lieu de culte depuis près de 30 ans.

 

 

Beyrouth n’en finit pas de soigner les plaies laissées par la guerre civile. Une bonne partie du patrimoine architectural de la ville a été détruit par des années de combats. Aujourd’hui, il est remplacé par des immeubles modernes. Même les lieux de culte n’ont pas été épargnés, en témoigne l’état déplorable dans lequel les restaurateurs ont découvert la synagogue Maghen Abraham de Beyrouth. Situé au cœur de la ville, l’édifice est en restauration depuis un an et devrait rouvrir dans quelques mois.

 

 

 

 

 

 

 

« Nous sommes la plus ancienne communauté religieuse du Liban »

S.B. est le responsable de la communauté juive libanaise. Il supervise les travaux de restauration de la synagogue Maghen Abraham.

 

La communauté juive du Liban compte aujourd’hui une centaine de membres résidant dans le pays, principalement à Beyrouth et ses environs, et 2000 de par le monde [de nationalité libanaise]. Il fut un temps où nous étions beaucoup plus nombreux [on en comptait quelque 20 000 membres à la fin des années 1940]. Mais la guerre civile est malheureusement passée par là. En 1975, lorsque les conflits armés ont éclaté en plein cœur du quartier juif de Wadi Abu Jamil, beaucoup ont été contraints de fuir le pays en abandonnant tout derrière eux. Ce fut une véritable hémorragie que toutes les communautés de l’époque ont connue.

 

 

Malgré cet exode massif, on a continué à célébrer prières, mariages et fêtes religieuses à Maghen Abraham, longtemps connue pour être la plus prestigieuse synagogue du Moyen-Orient. La construction de cette synagogue a commencé en 1920, à l’initiative d’un juif indien qui avait immigré au Liban. En 1926, l’édifice a officiellement ouvert ses portes pour accueillir les fidèles et assurer l’enseignement des enfants de la communauté grâce à l’école Selim Tarrab qui se trouvait juste derrière la synagogue. Mais en 1982 [année de l’invasion israélienne du Liban], notre synagogue a été l’objet d’actes de pillage et de vandalisme. Le lieu a été dévasté et l’école talmudique complètement détruite par la guerre. Les membres de notre communauté qui étaient restés au Liban étaient donc depuis privés de lieu de culte.

 

 

Il a fallu beaucoup de temps et d’efforts pour que l’idée de restaurer Maghen Abraham prenne corps. Nous avions déjà collecté les fonds nécessaires à cette restauration, principalement auprès des membres de notre communauté (à l’intérieur et à l’extérieur du pays) mais avec l’aide aussi de quelques membres des autres communautés religieuses. Mais la mauvaise situation sécuritaire, notamment avec la guerre de 2006 avec Israël, nous a contraints à remettre à plus tard ce projet. Finalement, la restauration de la synagogue a commencé il y a un an, en même temps que le chantier de rénovation de tout le quartier de Wadi Abu Jamil. Sa réouverture est prévue dans six mois. Nous espérons en faire de même pour les autres lieux de culte juifs qui se trouvent dans les autres villes du Liban et qui sont tout aussi abandonnés.

 

 

Beaucoup s’étonnent encore de nous voir vivre ici, à croire que nous sommes des étrangers et que nous devrions obligatoirement passer la frontière pour être à notre place, en Israël. Je crois qu’on oublie que les juifs représentent la plus ancienne communauté religieuse de ce pays et que nous sommes présents au Liban depuis plus de 2000 ans. Nous sommes ici chez nous. »

 

Choix de la peinture qui va recouvrir le toit intérieur de la synagogue.

 

 

 

Echafaudages extérieurs.

 

 

Intérieur de la synagogue.

 

 

Vue extérieur de la synagogue avant sa peinture.

 

Toutes les photos ont été publiées sur la page Facebook du groupe Beirut Maghen Abraham Synagogue.

 

Cet article a été rédigé en collaboration avec Sarra Grira, journaliste à France 24.

Laisser un commentaire

 

Culture Choc |
akdv |
Justice et liberté |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chez PattCarbo
| Connaissez-vous vos droits ?
| wintershead